Histoire de la SAR

1960: Fondation de la "Commission de réadaptation de la Société Suisse de Médecine Physique". Nombre de membres max.: 30.
1967: Changement du nom: "Groupe Suisse de Travail pour la Réadaptation GSR". Admission de représentants/-es de sociétés de disciplines médicales.
1983: La SAR n’est plus un organisme médical, mais interdisciplinaire qui est ouvert à toutes les professions de la réadaptation.
1986: Demande de dissolution justifiée par la diminution de la participation aux manifestations.
Depuis 1986, augmentation constante des activités.

Les présidents de la SAR de 1960 à aujourd'hui

2016 Stephanie Garlepp, neuroréadaptation et paraplégiologie Bâle
2008-2016   Dr. H.P. Gmünder, Nottwil
2000-2008   Dr. B. Knecht, Affoltern a. Albis
1994-2000   Dr. H. Rentsch, Lucerne
1989-1994   Dr. C. Heinz, Bellikon
1986-1989   Dr. N. Gerber, Berne
1983-1986   Dr. Ch. P. Jaggi, Gland
1977-1983   Dr. H. J. Hachen, Genève
1967-1977   Dr. W.M. Zinn, Bad Ragaz
1960-1967   Dr. W. Belart, Zurich

Extrait de l’histoire de la SAR

La SAR – Swiss Association of Rehabilitation a un passé court mais mouvementé.

La SAR est issue de la "Commission de réadaptation de la Société Suisse de Médecine Physique", fondée en 1960. Dès le début, des représentants de nombreuses sociétés de disciplines médicales travaillaient au sein de la commission. Dès la première séance de la commission, on décidait par conséquent le détachement de la Société Suisse de Médecine Physique. Le premier président de la commission était le Dr. W. Belart de Zurich. De nombreux collaborateurs célèbres marquaient le développement, p.ex. le Prof. M. Mumenthaler (neurologie, Berne), le Dr. E. Le Grand (spécialiste de la poliomyélite et médecin de la commission AI, Langenthal), le Prof. B. Steinmann (Loryspital, Berne), le Dr. iur. F. Nüscheler (Fondateur de la Fédération suisse pour l’intégration des handicapés, Zurich), le Prof. G. Weber (neurochirurgien, à l’époque à Zurich) et le Prof. H. Nigst (chirurgie de la main, Bâle).

Changement du nom

En 1967, la présidence était confiée au Dr. W.M. Zinn (Bad Ragaz). Suivait alors le changement du nom en "Groupe Suisse de Travail pour la Réadaptation GSR". En même temps, on supprimait la restriction d’admission qui était fixée à 30 membres. Des représentants de toutes les sociétés de disciplines médicales étaient en outre intégrés dans la SAR en tant qu’orateurs et personnes qui assuraient des liens. Au vu de la mise en réseau de plus en plus internationale de la médecine, le nom de la SAR a été complété par la dénomination anglaise "Swiss Association of Rehabilitation" en 2012.
Ouverture pour devenir un organisme interdisciplinaire
En 1983, un changement fondamental, tourné vers l’avenir avait lieu. Le groupe de travail qui avait jusqu’alors évolué à un niveau purement médical, devenait alors un organisme interdisciplinaire qui est en principe ouvert à toutes les professions liées à la réadaptation. La méthode de travail déterminante pour la réadaptation était ainsi mise en pratique au sein d’une équipe multidisciplinaire.

La SAR devait aussi faire face à quelques crises. Le nombre des participants aux manifestations du groupe de travail diminuait à un tel point qu’en 1986, une demande de dissolution était soumise. La communauté surmontait cette crise surtout grâce à l’engagement convaincant du Prof. Gerber. Sous la direction de Niklaus Gerber, la collaboration interdisciplinaire était énergiquement encouragée et les manifestations étaient axées sur ce travail d’équipe. Cela amplifiait rapidement et considérablement l’intérêt pour la SAR et le nombre des participants à ces manifestations augmentait de manière impressionnante.

Les communautés d’intérêts forment la SAR

À la fin de la présidence du Dr. Beat Knecht, un projet important était lancé, "Les CI forment la SAR". Le projet était terminé début 2011. Avec la fin de ce projet, l’association légère des différentes communautés d’intérêts de la réadaptation à la SAR formait une véritable SAR interdisciplinaire. Aujourd’hui, ces structures sont la base de l’idée fondamentale de la SAR d’une médecine de réadaptation interdisciplinaire moderne qui promeut en même temps le lien avec des thèmes centraux professionnels spécialisés. Au 30.06.2016, la SAR compte environ 1000 membres qui travaillent dans les groupes professionnels les plus divers de la réadaptation.

Mise en réseau avec l’étranger

À partir de 2011, une collaboration intense dans le cadre de congrès, d’ateliers et de publications se mettait en place avec le groupe de travail CIF du domaine "Médecine sociale pratique et réadaptation" de la DGSMP et avec la Communauté de travail nationale pour la réadaptation BAR. Un thème central était le développement d’une classification pour les facteurs personnels qui ne sont pas classifiés dans la CIF, mais qui jouent un rôle important dans le cadre de la réadaptation. Pour finir, des représentants de la SAR ont participé à la publication du guide pratique CIF 2 pour les établissements médicaux de réadaptation de la BAR.

Thème central formation et interdisciplinarité

Un thème central des activités de la SAR sont les thèmes de formation réalisés par les forums SAR annuels, les cours de base et cours des utilisateurs CIF et très fortement par les différentes formations continues des communautés d’intérêts. Le forum SAR se déroule environ tous les 2-3 ans avec la Société Suisse de Médecine Physique et Réadaptation.

Un large spectre de thèmes

La thématique des rencontres de ces dernières années témoigne du large intérêt de la SAR et de la bonne collaboration avec de nombreuses sociétés de disciplines médicales:

2016

Les défis de la réadaptation

2015

Forum SAR dans le cadre du congrès Reha Schweiz

2014

Dysphagie et nutrition – tout est clair?!

2013

 Éthique – monéthique

2012

Proches des partenaires interdisciplinaires : les nouveaux professionnels de la santé?

2011

Controverses en Ostéoporose et Rachis (avec l’ASCO et la SSCR)

2010

Get together (avec la SSMPR, la SSMS, la SSED, SIM)

2009

Réadaptation musculo-squelettique – évidence et compétence (avec la SSMPR)

2008

Neuroréadaptation – participation et contexte (avec la SSMPR et la SSNR)

2007

Objectifs en réadaptation

2006

Du nouveau en réadaptation (avec la SSMPR)

2005

Soins palliatifs – un thème en réadaptation ?

2004

Réadaptation des grands blessés Atteindre l’objectif ensemble (avec la SSMPR, l’ASV)

2003

Diagnostic et traitement des douleurs chroniques

2002

La réadaptation comme collaboration interdisciplinaire Tous tirent à la même corde (manifestation de la SAR avec la SSMPR)

2001

Foires de la réadaptation

2000

ICIDH-2 (manifestation de la SAR avec la SSMPR)

1999

Évaluation et qualité en réadaptation

1998

La réadaptation et le travail, la qualité de vie et les loisirs (manifestation de la SAR avec la SSMPR)

1997

La réadaptation lors de douleurs chroniques

1996

Le patient limité sur le plan cardio-pulmonaire en réadaptation

1995

Conférence de Susan Isernhagen Work Injury Management and Ergonomics in the USA

1994

Systèmes d’évaluation en réadaptation

1993

Morbus Parkinson Bases cliniques, prise en charge et réadaptation

1992

La réadaptation des amputés de la jambe

1991

La réadaptation des alcooliques à l’hôpital et au cabinet

1991

La réadaptation des travailleurs étrangers

1990

La réadaptation du fumeur

1990

La réadaptation respiratoire lors de maladies neuromusculaires

1989

La réadaptation cardiaque : une tâche interdisciplinaire

1989

La chaise roulante, un moyen pour surmonter le handicap

1988

Les aides techniques pour les personnes souffrant d’un handicap physique ou d’une déficience sensorielle

1988

La démence (possibilités de traitement, prise en charge, réadaptation)

1987

L’architecture accessible à tous et l’autonomie des personnes handicapées

1987

Les escarres (prévention et thérapie)

1986

La réadaptation des traumatisés cranio-cérébraux

1985

La réadaptation de patients souffrant d’une déficience respiratoire

1984

La physiothérapie et l’ergothérapie au cabinet généraliste